16 juin 2007

Trop regarder Julien Courbet nuit gravement à la santé démocratique

Petit message de dernière minute : je viens de tomber sur des extraits d'une réunion publique de Sylvie Noakovitch, candidate face à notre cher DSK, et estampillée "vue à la télé (j'ai d'ailleurs mis du temps à comprendre d'où venait sa célébrité, béotien que je suis qui ne regarde pas Sans aucun doute, et qui donc n'en avait jamais entendu parler, shame on me). Bon j'avais quand même eu des échos de ce qu'elle racontait, j'ai entendu des qualificatifs d'"hystérique", de "vulgaire". Eh bien non seulement ils ne sont pas usurpés mais c'est même faire preuve de beaucoup de mansuétude que de s'arrêter là.

Si vous voulez voir de quoi la droite est capable en matière de démagogie populiste, voici 2 liens ci-dessous vers les propos de l'envoyée spéciale de Julien Courbet en contrée Sarcelloise. Pour aller vite et vous faire une idée du personnage, le milieu de la première vidéo, où Mamadou qui a arrêté de boire grâce à Sylvie est exhibé en public tel un animal de foire, est assez représentatif. Le meilleur reste sans doute au début de la seconde partie, quand Sylvie prend à partie la salle : "Quelqu'un sait-il à quoi sert un député ?" Elle même a la réponse : tout simplement à faire du clientélisme : elle le dit quasiment tel quel, selon Sylvie Noachovitch un député sert à ramener des thunes pour aider sa circonscription (euh... ce n'est pas vraiment ça, Sylvie, "représentant de la nation", "vote et contrôle des lois", ça te dis quelque chose ?). Sa tâche est au final résumée assez simplement :"Pour moi, être députée, c'est un objectif proche de Dieu, j'ose le dire, parce que je pense qu'on est tous sur cette Terre parce qu'on a tous un objectif et un but. Nous sommes tous unis, on a tous un but dans la vie et une mission (...) La mienne, c'est de faire avancer les chose et faire que les gens ne souffrent plus. Si chacun avait l'énergie que j'ai pour éviter la souffrance je vous promet que plus personne ne souffrirai en France." De toute façon elle a sûrement raison, puisque comme elle le dit si bien "A la télévision, on ne peut pas tromper les gens pendant des années, on sait que je dis la vérité"

Franchement j'étais loin d'imaginer, même dans mes pires cauchemars, qu'une élection législative pouvait ressembler à ça. Inimaginable. Quelques soient les désaccord politiques que je peux avoir avec DSK, sa victoire est tout à fait indispensable face à cette néo-poujadiste, dont l'élection serait une humiliation pour la Répulique.

Bon en attendant localement avec François Pinte, d'après quelques échos glanés ici ou là, on n'a pas beaucoup mieux. Mobilisons nous dimanche pour faire gagner Marie-Françoise Clergeau, l'Assemblée en aura besoin !

Réunion Garges les Gonesses partie 1
Réunion Garges les Gonesses partie 2

Posté par thibaultmorizur à 02:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Trop regarder Julien Courbet nuit gravement à la santé démocratique

    Militant PS, je suis très proche des idées de DSK et moins de Royal, mais là n'est pas l'affaire.

    A nantes, Clergeau va évidemment écraser ce Pinte. Aucun doute là-dessus.

    Et pour DSK, vu les propos de cette candidate hystérique, j'espère vivement qu'il va l'emporter très largement et lui calmer son ego de avocateuse de TF1.

    Posté par Nicolas (Nantes), 16 juin 2007 à 15:49 | | Répondre
Nouveau commentaire